Qu’est-ce que le Jiu-Jitsu ?

Publié le : 23 mai 20235 mins de lecture

Le jiu-jitsu est un art martial japonais qui utilise une série de techniques et de coups corporels différents dans le but de vaincre ou d’immobiliser l’adversaire. Étymologiquement, l’expression japonaise jiu-jitsu peut être traduite littéralement par « art de la douceur » ou « technique de la douceur », une référence au caractère et à la philosophie de cet art martial : équilibre et contrôle total du corps.

Techniques de jiu-jitsu et coups

Le jiu-jitsu est un art martial utilisé à l’origine dans la guerre, où le guerrier utilise sa force par des coups impliquant les articulations, des étranglements, des immobilisations, des torsions et des leviers sur le corps de l’adversaire. Dans les combats de jiu-jitsu contemporains, certains coups ne sont pas valables, ils sont même considérés comme déloyaux, comme mordre, mettre les doigts dans les yeux, frapper les parties génitales et tordre les doigts de l’adversaire, par exemple. Aujourd’hui, le jiu-jitsu est enseigné aux enfants et aux adultes. C’est un sport destiné à tout le monde.

Les bienfaits du jiu-jitsu

Le Jiu-Jitsu , comme d’autres arts martiaux ou sports de combat tels que la boxe, peut apporter de nombreux avantages au corps et à l’esprit. Voici les principaux bénéfices du Jiu-Jitsu pour la forme et la santé :

  • Aide à perdre du poids et à avoir une bonne condition physique : la pratique de cet art martial permet de muscler le corps et de développer les aptitudes cardio-vasculaires et respiratoires
  • Développe la confiance en soi : En plus d’enseigner des techniques de self-défense, le Jiu-jitsu peut aider à diminuer le stress et l’anxiété, et ainsi développer la confiance en soi
  • Permet de travailler la totalité des muscles : Outre le fait de renforcer le cœur, la pratique de ce sport de combat permet de travailler la totalité des muscles
  • Apprendre à se défendre : Le Jiu-jitsu enseigne des techniques de self-défense et permet de se préparer à affronter des situations potentiellement dangereuses
  • Se faire de nouveaux amis : Les séances d’entraînement sont une excellente occasion de faire de nouvelles rencontres et de se faire des amis
  • Améliore l’endurance, la force, l’explosivité et la flexibilité : Ce sport améliore l’endurance, la force, l’explosivité et même la flexibilité
  • Aide à se muscler : Il permet de se muscler tout en apprenant des techniques de self-défense

Ceintures de jiu-jitsu

Le niveau de dextérité et de connaissance des techniques de Jiu-Jitsu est classé parmi les combattants par le biais de différentes ceintures, chacune représentant le temps de pratique et de compétence de l’athlète. Les ceintures symbolisent également un système de hiérarchie, où les moins expérimentés doivent toujours respecter ceux qui sont plus avancés dans la technique.

  • Blanc – Pour tout âge ;
  • Gris – De 4 à 6 ans ;
  • Jaune – De 7 à 15 ans ;
  • Orange – De 10 à 15 ans ;
  • Vert – De 13 à 15 ans ;
  • Bleu – Varie selon le potentiel de l’athlète, généralement celui qui pratique de 1 an et demi à 2 ans, et à partir de 16 ans ;
  • Pourpre – Varie en fonction du potentiel de l’athlète, normalement 2 ans, et à partir de 16 ans ;
  • Marron – Varie en fonction du potentiel de l’athlète, normalement 1 an et demi, à partir de 18 ans ;
  • Preta- 19 ans et plus ;
  • Chorale – Maître
  • Rouge – Grand Maître.

Histoire du Jiu-Jitsu

On ne sait pas avec certitude où et quand le jiu-jitsu est apparu, mais on pense qu’il est né de plusieurs peuples différents vivant dans des régions allant de l’Inde à la Chine, probablement entre le 3e et le 8e siècle.

Cependant, le développement des techniques et des frappes du jiu-jitsu s’est fait au Japon, à travers les écoles de samouraïs, les guerriers officiels du pays à l’époque du Japon féodal.

Au Japon, à cette époque, le jiu-jitsu est apparu comme un art martial différent des techniques rigides, comme le kenjitsu, où les combattants devaient utiliser des armes comme des épées ou des poignards.

Cependant, le jiu-jitsu était initialement considéré comme un style de combat marginalisé. Jusqu’à ce qu’un maître appelé Jigoro Kano révolutionne les techniques de combat, le transformant en Judo, qui utilise les mêmes principes de combat que l’ancien Jiu-Jitsu.

En 1904, le père fondateur du Judo, Jigoro Kano, a envoyé l’un de ses plus talentueux élèves pour enseigner son art martial au Brésil. Ce dernier, Mitsuyo Maéda, a enseigné son art martial à Carlos Gracie, qui a ensuite développé le Jiu-Jitsu brésilien avec son frère Hélio Gracie.

En résumé, le Jujitsu est un art martial japonais dont les origines sont difficiles à cerner. Le Jiu-Jitsu brésilien a été créé au Brésil par la famille Gracie, mais il est issu du Judo et du Jujitsu japonais. Le jujitsu est un art martial qui regroupe des techniques de combat qui furent développées durant l’ère féodale du Japon, dans le but de se défendre lorsque l’on est désarmé.

Plan du site